bx

accueil prochaine conférence programme inscription-tarifs localisation liens archives le GREPSY

 

2006-2007

LA RÉGRESSION ENTRE RIEQUE ET NÉCESSITÉ

Qu' en est-il aujourd'hui du statut de la régression dans la théorie et les pratiques de soins ?
Entre fixation et mouvement transitoire potentiellement transformateur, la régression est nécessaire au soin ; dans le même temps, elle génère une résistance. A la perspective évolutionniste qui voit dans les symptômes un retour en arrière dans l'évolution de l'individu ou de l'espèce, la théorie métapsychiologique substitue la représentation d'un mouvement vers un fonctionnement psychique différent et productif. Le travail du rêve en est le modèle.
La prise en compte de la régression dans ses aspects topiques dynamiques, économiques formels et génétiques rend accessible des modalités techniques dépassées qui sans elle resteraient méconnues. Ainsi le mouvement régressif ouvre des perspectives thérapeutiques.
       
Quelquefois les symptômes psychopathologiques comme la dépendance, le délire, la mélancolie, la psychopathie ou les troubles des conduites alimentaires obèrent la vie et compromettent la relation. Alors, comment éviter de réduire la régression à une fixation autour de laquelle s'organise la vie mentale, voire même comment éviter de la réduire à une déstructuration définitive de la conscience ? Et quels sont alors les moyens théoriques et cliniques permettant de la considérer comme une modalité créative d'expression ? Comment certaines techniques de soins, individuels ou institutionnels, favorisent-elles l'écoute et la prise en compte des manifestations de la vie psychique régressée ?
      
Au cours de 5 conférences-débats, nous envisagerons différents lieux d'expression et d'analyse de la régression : les lieux du corps, le lieu social, les lieux de la théorie, les lieux du soin.
      
Questionné ainsi, entre risque et nécessité, le concept de régression pourra-t-il éclairer les approches théoriques et cliniques actuelles ?

 

les conférences du cycle 2006 2007

Bernard CHERVET
Psychanalyste, Lyon
PLACE ET VALEUR DE LA RÉGRESSION DANS LES TRAITEMENTS PSYCHANALYTIQUES

Olivier DOUVILLE
Psychanalyste et Antropologue, Paris
LIEUX ET NON LIEUX DE L'IDENTITÉ

Catherine CHABERT
Psychanalyste, Paris, APF
RÉGRESSIONS DANS LA MÉLANCOLIE

Jean PEUCH LESTRADE
Psychiatre, Psychanalyste, Membre du IVéme groupe, Lyon
PENSER EN IMAGES. RÉGRESSION OU HANDICAP

Annie ANZIEU
Psychanalyste, Membre de l'APF - Paris
LA PRÉSENCE DU CORPS DANS LES THÉRAPIES PSYCHANALYTIQUES

retour haut de page

Télécharger l'argument de Annie Anzieu en PDF

Télécharger l'argument de Jean Peuch Lestrade en PDF

Télécharger l'argument de Catherine Chabert en PDF

Télécharger l'argument de Olivier Douville en PDF

Télécharger l'argument de Bernard Chervet en PDF