bx

accueil prochaine conférence programme inscription-tarifs localisation liens archives le GREPSY

 

cycle 2017-2018

Frères et sœurs

PROCHAINE CONFÉRENCE : MERCREDI 17 JANVIER 2018 à 20h30

 

BRUNO GELAS

Professeur honoraire des Universités

Discutant : Sandrine DENIS, Psychologue

 

LA SOLITUDE D'ANTIGONE

L'ordre du politique (polis), nous disent à la fois les mythes fondateurs et les anthropologues, naît de la destitution de la primauté accordée à l'ordre familial (genos). C'est ce que met en scène a contrario l'histoire des Labdacides, voués à échouer, à devenir des rois parce que condamnés à répéter aveuglément la double malédiction contradictoire d'une surestimation et d'une sous-estimation des liens du sang (Lévi-Strauss).

On donnera d'abord un aperçu des principales figures d'Antigone, telles qu'elles se construisent à travers les deux pièces fondatrices de Sophocle, Antigone (441 a. C.) et OEdipe à Colone (401 a.C.), et telles que - fertilité du mythe - les interprètent et les réévaluent, au gré des époques, de leurs valeurs et de leurs combats, quelques-un(e)s des plus célèbres reprises ou commentaires qu'elles ont suscités.

On s'attachera ensuite à interroger l'histoire d'Antigone - dont le nom même dit un lien paradoxal au genos - pour suivre à travers quelques textes majeurs comment sa relation aux autres acteurs du drame, tous consanguins et princiers, scande le parcours tragique par lequel elle conquiert la solitude, afin de dénouer, après l'avoir exacerbée, la malédiction (la confusion) d'une fratrie privée de père.

Bibliographie succincte

- Jean ANOUILH : Antigone, pièce de théâtre, Editions de la Table Ronde, 1946

- Henri BAUCHAU : Antigone, roman, Acte Sud, 1997

- Judith BUTLER : Antigone : la parenté entre vie et mort [Antigone's Claim, Kinship between Life and Death, 2000]. Traduction par Guy Le Gaufey, Paris : Editions EPEL, 2003

- George STEINER : Les Antigones [Antigones, 1984]. Traduction par Pierre Blanchard, Paris, Gallimard, 1986. Réédité en coll. Folio Essais, 1992